Personne n’aime faire un bilan. Peu importe de quel sorte de bilan il s’agit.

C’est comme embarquer sur la balance au retour du temps des Fêtes et voir que le Xième petit morceau de fudge a finalement eu l’impact redouté. On le savait avant de le mettre dans notre bouche, mais on mautadit qu’on espérait qu’il y aurait une exception pour nous!

Le bilan personnel, autant que ça peut être un exercice douloureux sur le moral, autant que c’est nécessaire.

une-femme-pèse-son-poids-sur-une-balance2

Avez-vous déjà vu l’émission My 600 pounds life? C’est une émission où des personnes obèses morbides se font brocher l’estomac pour réussir à perdre le poids nécessaire pour continuer à vivre. Ce qu’ils ont tous en commun?

Ils ne savaient pas que leurs mauvaises habitudes avaient autant de répercussions avant que ce soit trop tard. 

Si on continue l’analogie avec les finances personnelles, c’est qu’on sait tous qu’on a juste un certain montant d’argent qui entre par mois, disons 2000$ pour les fins de l’exercice. Le problème, c’est que souvent, on surestime 2000$ c’est combien de sous, et qu’on sous-estime combien on dépense.

Par exemple, vous pourriez vous dire:

« Wow! J’ai 2000$ à depenser, c’est bien assez pour vivre! »

Mais vous oubliez que votre loyer vous coût 500$, soit 25% de ce montant. Soudainement, 2000$, c’est pas mal mois imposant comme montant. Première erreur, vous surestimez ce qu’est réellement 2000$.

Ensuite, vous pourriez vous dire:

« Ce chandail est seulement 40$, c’est pas beaucoup! »

Sauf que, si vous additionnez les chandails, les souliers, les gogosses, les lunchs au resto et les courses à l’épicerie un dimanche soir, le montant augmente dangereusement vite et pouf! vous venez de dépassez la barre des 2000$ en additionnant vos autres dépenses.

 

À la longue, les déficits s’accumulent et un jour, vous êtes ensevelis de paiements de toutes sortes et de votre 2000$ mensuel, il ne reste jamais rien et le déficit mensuel augmente toujours plus.

Danger-Stop-Warning-Sign-700x450

Pourquoi un bilan personnel?

On prend une grande respiration, il est temps de faire un bilan . Un bilan en finances personnelles, ça sert à savoir si vous devez des sous, à qui et combien, en plus de faire le compte de votre épargne. Je vais aussi un pas plus loin en faisant la liste de mon potentiel d’endettement. Ce que je veux dire par là, c’est que je fais la liste de toutes mes cartes de crédits, marge de crédit  avec leur montant approuvé.

Votre bilan personne vous donne un portrait clair de la situation, sans jugement (essayez de vous faire juger par une feuille de papier!) et gratuitement (ben, le prix de la feuille de papier là!).

Quand je pense à la nécessité d’un bilan, je repense toujours à des jeunes que j’ai rencontré récemment. Ceux-ci venaient tout juste d’être refusés pour un prêt commercial, car ils ne connaissaient pas leur portrait financier et, malgré une cote de crédit jugée bonne, leur niveau d’endettement étaient trop élevé pour le prêteur.  S’ils avaient chacun fait un bilan personnel, ils auraient bien vu que leur passif (dettes) dépassaient de beaucoup leur actif et que leur ratio d’endettement était beaucoup élevé. C’est malheureux, car leur projet d’entreprise doit maintenant attendre un peu, le temps de shiner leurs finances personnelles et de pouvoir réappliquer sur un prêt.

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres où se mettre la tête dans le sable nuit à son épanouissement et à sa réussite!

Faque, maintenant que je vous ai convaincu que faire un bilan est LA chose à faire dans les prochaines 10 minutes, vous me dites:

Mais comment je fais ça?

C’est simple, je vous ai créé un chiffrier (Bilan) que pour ça! Vous n’avez qu’à cliquer sur le lien pour obtenir le chiffrier, le télécharger et commencer à y entrer vos données. Je vous fais même un petit exemple plus-bas pour expliquer le tout et les petits triangles rouges contiennent des explications sur la case.

Exemple:

Julie vient de terminer un bac et a un revenu de 24 000$. Elle a quelques économies et une voiture. Elle a aussi un solde de carte de crédit impayé, une marge de crédit utilisée à la hauteur de 2000$ et un prêt étudiant. Voici son bilan:

bilan-personnel

 

Cet exercice permet à Julie de voir que son bilan personnel est négatif (plus de dettes que d’actifs), mais ceci en soi veut dire plus de choses. Je me sers plus du bilan comme une façon de faire le point et de relativiser les choses. Comme par exemple Julie, qui gagne 24 000$ peut emprunter en carte de crédit et marge de crédit, 10 500$. C’est presque la moitié de son salaire! Si Julie part sur une shear, comme on dit en bon français et remplit ses cartes de crédit, les dommages pourraient être catastrophiques!

Parfois, les compagnies de crédit émettent une carte de crédit avec une limite élevée sans qu’on sans rende compte. En faisant son bilan, on en prend conscience et on peut faire quelques appels et baisser notre limite.

Le bilan personnel, ce n’est que le premier pas dans la zénitude financière. C’est une prise de conscience et un outil. La prochaine étape? Le budget!

Passez le mot!
Share on FacebookPin on PinterestShare on LinkedIn