L’argent, c’est le nerf de la guerre. Y compris la source de bien des chicanes de couple. L’un cigale et l’autre fourmi. L’un trippant budget et ordre, l’autre, bohème et liberté. Chaque couple est différent et surtout, tous ou presque, se chicane un jour ou l’autre à propos d’argent.  C’est normal. Par contre,  si c’est normal d’avoir quelques prises de bec à ce sujet, ce n’est pas normal que la moindre mention à vos finances déclenchent une guerre froide entre vous deux.

J’ai (l’immense) chance de pouvoir dire que Nico et moi, nous n’avons jamais eu de melt-down nucléaire à ce sujet. Les gens s’étonnent souvent de ce fait, mais la réalité et quand même là: même dans nos moments les plus glauques au niveau des finances, comme quand je ne trouvais pas d’emploi suite à ma fin d’études ou quand les rénos ont doublé de prix,on a pu en discuter calmement,
comme les adultes  que nous sommes qu’on essaie d’être.

Peu importe la méthode de partage des dépenses que vous utilisez dans votre couple, ces trois conseils presque niaiseux peuvent vraiment faire une différence dans la façon dont vous discuter d’argent. Je le sais parce que je l’utilise dans le mien et que je l’utilise dans ma pratique professionnelle auprès des entrepreneurs (une paire d’entrepreneurs, c’est comme un couple!)

Si vous êtes francs, que vous établissez des objectifs communs et que vous vous parlez régulièrement, vous devriez être en business!

Éviter les chicanes d'argent dans votre couple

Mettre cartes sur table

On peut bien essayer de discuter finances, mais si nous ne sommes pas sur la même longueur d’ondes, c’est voué à l’échec. Soyez franc avec votre partenaire: quelles sont les choses importantes pour vous? Quelles sont vos priorités? Où vous voyez vous dans 5 ans, financièrement ou autre? Quelle est votre situation financière actuelle?

J’ai lu un moment donné une statistique qui disait qu’au États-Unis, presque la moitié des couples n’avaient pas parlé d’argent avant le mariage. Ça, ça  veut dire qu’avant d’emménager avec l’autre, un bonne proportion des couples n’ont pas parlé d’argent entre eux.

Comment voulez-vous vous comprendre si vous ne connaissez pas l’autre?!

Je me souviens quand Nico et moi, encore au Cégep, étions passé devant un duplex en vente. Je m’étais exclamée:

« Mautadine que je l’achèterais si je pouvais »

Nico m’avait fait toute une face. Lui, il ne se voyait TELLEMENT pas propriétaire d’immeubles à revenu. 6 ans plus tard, je tape ces mots et lui est en train de réparer un bris au triplex. En mettant cartes sur table dès le début de notre idylle, on a pu en arriver à un compromis, à un juste milieu, selon les limites de chacun.

Autrement dit, j’ai gagné et on a acheté un bloc.

Dans un couple, il faut faire des compromis

Non, sans blague. On a pu discuter de nos objectifs de vies. Je lui ai expliqué pourquoi, pour moi, l’achat d’un petit parc immobilier me tenait à coeur et il m’a partagé ses craintes.

Autrement dit, n’ayez pas peur de partager vos objectifs, financiers ou autres, même si vous pensez qu’ils risquent d’être en dissonance avec ceux de votre moitié. De toute façon, vaut mieux le savoir plus tôt que tard…

Établir des objectifs communs

Pas facile de travailler ensemble sans une orientation concrète, non? Voulez-vous acheter une maison dans les prochaines années? Changer d’auto? Prendre une sabbatique? Retourner au études? Partir à New Delhi?

Si vous compter le faire comme couple, va falloir travailler ensemble! À un moment donné, je-toi doit devenir nous et on doit se mettre à ramer dans la même direction si on veut arriver quelque part.

Nico et moi établissons nos objectifs régulièrement et on se challenge pour les atteindre. À deux, c’est toujours plus facile.

Faire un meeting mensuel

Si, comme moi, vous gérez les finances du couple, vous savez à quel point ça peut devenir échevelant. Les factures fusent de toute part, les décisions s’enchaînent et les comptes se vident plus vite que l’éclair.

En plus de tenir au courant Nico lors de notre petite balade matinale, a.k.a le covoiturage jusqu’au travail, nous essayons de maintenir la tradition de faire notre budget mensuel en déjeunant le premier samedi du mois. On sort les ordinateurs et on balance les choses à deux. On coche les objectifs atteints. On révise les tirs pour les autres.

Bref, on prend le temps de se parler.

Je pourrais résumer ces trois conseils en un seul dans le fond:

Parlez-vous!

 Éviter les chicanes d'argent dans votre couple

Passez le mot!
Share on FacebookPin on PinterestShare on LinkedIn