Arrêtons de planifier la retraite!

Je déteste me faire dire quoi faire. Genre, vraiment beaucoup. En fait, je suis la personne qui essaie toujours de trouver la façon d’éviter de faire comme on me dit. Fouillez-moi pourquoi, je suis comme ça depuis toute jeune.

Je me suis mariée à 20 ans juste pour voir la face du monde… et les prêts et bourses.

J’ai acheté un triplex à 23 ans juste pour prouver que ça se pouvait.

J’ai pas de REER encore (mais j’ai un CELI)

Sauf que j’ai réalisé dans l’année qui vient de passer qu’il y a certaines choses que l’on ne peut pas vraiment éviter.

Comme la planification de sa retraite.

Eurk.

Juste le mot « retraite » me rend agressive. J’ai 25 ans, encore toutes mes dents, je viens de me trouver un emploi dans un domaine que j’aime, j’en ai encore pour 2 ans à repayer mes dettes d’études, on peut tu attendre avant de me parler de mon 65e anniversaire et de la retraite?

Ben non.

On peut difficilement attendre.

Je me disais que j’étais  »correcte ». Je paies mes dettes vitesse V et j’ai amassé une belle équité sur le triplex. J’ai pas de dettes de consommation et j’épargne comme un écureuil avec une maladie.

Planifions notre vie: épargner comme un écureuil

Je pensais donc passer encore quelques années insouciantes avant de  »vraiment m’y mettre ».

Jusqu’à ce que je lise un article qui m’a marqué. Comme quoi, en ce moment, des commerçants, en affaires dans les cours de danse, de musique, de langue, de peinture, font des affaires en or avec les 60-70 ans. Littéralement, leurs horaires sont pleins et ils ont même développé de nouvelles offres de service pour ces personnes. Un des commerçants disaient que les gens venaient le voir en disant qu’ils se reprenaient maintenant parce qu’ils avaient toujours voulu apprendre, mais qu’ils n’avait jamais pris le temps.

Et je me suis dit que non.

Non, je ne passerais pas ma vie à  planifier et attendre ma retraite.

C’était hors de question. J’avais trouvé le loophole.

Moi, j’allais me faire un plan de vie au lieu d’un plan de retraite!

Pourquoi un plan de vie plutôt qu’un plan de retraite?

Parce que c’est long attendre 40 ans pour atteindre son but. Et c’est dull en chien d’attendre 40 ans pour commencer à vivre!

Quand les objectifs sont trop loin, l’être humain a tendance à procrastiner parce que le sentiment d’urgence n’est pas présent pour aider à la réalisation des objectifs.

Aussi, parce que si je vous dis que vous avez besoin de 2 millions pour votre retraite, vous allez hyperventiler un peu?

Oui, moi aussi, c’est normal. C’est énorme comme montant. Mais on est pas sensé se lever un matin, aller à la banque et dire au caissier:

« Dépose-moi ce gros sac de billets de banque, il devrait y avoir 2 millions »

Non, on est sensé y arriver peu à peu.

Se faire un plan de vie, c’est étaler les objectifs, se demander qu’est-ce qu’on veut, quand et comment on le veut. Parce que dans la vie y’a tout, sauf juste la retraite. Y’a la famille et les amis. Les voyages et les nouveaux défis. Une nouvelle maison ou un chien. En regardant dans le temps et en se demandant ce qu’on veut de la vie, on peut jalonner notre futur d’étapes et de milestones.

On peut ainsi rapprocher un peu le futur du maintenant.

Planifions notre vie pour ne pas la passer à attendre notre retraite.

Réconcilier présent et futur

Tout le monde procrastine. C’est la nature humaine. Savez-vous pourquoi? Parce que l’humain, même s’il sait que demain viendra, ne peut s’imaginer demain. Une étude a démontré que quand on propose à des individus le choix entre recevoir 10$ aujourd’hui ou 20$ dans deux semaines, la plupart des gens prenaient 10$ aujourd’hui. Et cela, même si les chercheurs leur rappelait qu’ils pourraient doubler leur mise en attendant 2 petites semaines!

L’humain est ainsi, la gratification immédiate est préférée à la sécurité de notre vieillesse, mais aussi à l’atteinte de nos objectifs de plus ou moins long-terme.

Le truc? Actualiser vos objectifs. Oui, la retraite, c’est loin. Par contre, Noël est tout près. L’achat d’une maison se pointe à l’horizon. Une nouvelle voiture sera nécessaire dans 18 mois. Bref, éviter de vous donner un seul objectif lointain, multiplier les objectifs en leur donnant des deadlines différents.

Quand je rencontre des entrepreneurs, je leur dis qu’ils doivent avoir pour leur entreprise une vision très claire pour le court-terme (1-2 ans), claire pour le moyen-terme (3-5 ans) et définie pour le long-terme (10 ans et plus).

Un exemple?
-Épargner 25$ par semaine (niveau 1)
-Épargner 110$ par mois (niveau deux)
-Épargner 1200$ par année (niveau trois)
-Avoir amassé 5000$ dans 3 ans (niveau 4)
-Accumulé 500 000$ en épargne-retraite à 55 ans (niveau 5)

Chaque niveau contribue à l’atteinte du prochain niveau, mais garde ancré dans le présent un objectif lointain. On pourrait aussi y inclure des objectifs uniquement de court-terme, et ça aurait l’air de ceci:

-Épargner 25$ par semaine
-Mettre de côté 25$ par semaine pour Noël
-Épargner 110$ par mois
-Atteindre 500$ d’épargne pour Noël
-Épargner 1200$ par année
-Avoir amassé 5000$ dans 3 ans (niveau 4)
-Accumulé 500 000$ en épargne-retraite à 55 ans

On pourrait (et devrait) même y ajouter des objectifs sans lien avec l’épargne! Comme le fait de réorienter sa carrière, reprendre les études ou encore, apprendre une nouvelle langue! C’est votre vie, n’attendez pas d’être à la retraite pour la vivre, mais ne mettez pas votre retraite en danger en la vivant, parce que vous devrez encore vivre rendu là! 😉

Je pense sincèrement que la mise en place de checkpoints via les objectifs de court-terme permet de garder le cap sur notre objectif de long-terme, tout en gardant une flexibilité dans l’approche. Et c’est ce qui m’attire, la flexibilité de l’approche! Aujourd’hui, je dis que je veux prendre ma retraite à 60 ans, mais qu’est-ce qui me dit que je ne déciderai pas de prendre une sabbatique à 45 ans pour retourner aux études? Autrement dit, on peut décider de la destination aujourd’hui, mais on ne peut décider des vents et il est certain que des correctifs devront être apportés au fil du temps à la trajectoire.

Il ne faudrait pas oublier que le fait d’épargner n’est pas tout et que pour fructifier, l’argent doit être investi avec des rendements qui reflètent notre tolérance au risque. Investirez-vous vous-même? Profiterez-vous des services d’un planificateur financier? Achèterez-vous des parts de fonds communs de placement? Une multitude de choix s’offre à vous. Personnellement, j’ai choisi une approche mixte qui combine fonds commun de placement, fonds négociés en bourse et prochainement, action à dividendes. C’est à voir et comprendre!

Et le plutôt sera le mieux, parce que si on investi tôt, on a l’effet de l’intérêt composé qui travail pour nous.

 

Planifions notre vie pour ne pas la passer à attendre notre retraite.

 

Passez le mot!
Share on FacebookPin on PinterestShare on LinkedIn

2 Comments

  1. Je suis mitigée entre #YOLO et #retraite.
    C’est tellement vrai que les gens vivent en pensant pas à demain ou pire, en se croyant invincible ! Sauf que, plus tu vieillis, plus les risques de maladie augmentent. Pis passer ta retraite avec un AVC, le temps est long pas rien qu’un peu. Je l’ai vu quand j’ai travaillé en gériatrie. Et le coût des résidences privées $$$$..
    J’étais vraiment intense préoccupée sur la retraite il y a quelques années. Je voulais la prendre plus tôt, je voulais en avoir assez d’argent. Pis on m’a diagnostiqué du cancer (juste à temps pour pas trop en subir les conséquences) et c’est là que j’ai réalisé que je ne suis pas invincible ou que je peux mourir avant même de toucher ma pension. C’est là que j’ai commencé à profiter un peu plus de la vie et engranger les expériences plutôt que de vouloir à tout prix un montant X de côté.

  2. SaraJane

    29 novembre 2016 at 5:59

    C’est une mince balance entre #yolo et #retraite, tu as raison. Il faut vivre, mais pas de façon à ne plus être capable de survivre dans 5 ans à cause des dettes et du manque de sous. D’un autre côté, ça sert à quoi d’épargner toute ta vie pour laisser au final un héritage à tes petits-enfants, tu aurais pu en profiter plus mettons!

    #dontgrowup #itsatrap

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2017 Cennes Habitudes

Theme by Anders NorenUp ↑